On ne nait pas femme

19 mai 2020

Ce n'est pas de ta faute

Je vous jure, j'avais pas prévu de créer un blog. D'ailleurs c'est peut-être la seule chose que je vais poster ici (probablement, hein). Mais après deux mois à lire et entendre la souffrance des femmes de mon entourage, j'ai craqué. Il fallait que je dise quelque chose. Il fallait que je LEUR dise quelque chose.

J'ai donc écrit et posté ce texte hier soir sur ma page Facebook, en privé, dans un moment de tristesse. Ce matin en me réveillant, les dizaines de témoignages, de remerciements et les nombreux copier-coller (et leur réception) m'ont fait réaliser une chose. Certes, je n'avais pas envie de devenir soudainement une autrice publique et de partager mes pensées féministes avec la Terre entière. Mais en même temps, il semble que j'avais raison : vous êtes nombreuses à avoir besoin de lire ceci. J'ai donc pris la décision de rendre ce texte disponible ici, pour que vous puissiez le partager avec qui vous plaira.

Je ne sais pas qui a vraiment besoin de lire ça, là maintenant tout de suite, mais j'imagine probablement la plupart des meufs hétéros qui vivent en couple avec un mec et qui viennent de subir le confinement.

Ouais je dis bien subir. Mais pas juste le confinement. Le confinement avec un mec. Je sais que c'est pas que le confinement hein, de manière générale, c'est tous les jours. C'est juste que le niveau de stress, l'organisation des tâches, la présence à la maison, s'occuper des enfants dans ce contexte, tout ça à bien mis en exergue que c'était la merde. Pour tout vous dire j'ai un peu honte parce que ça fait deux mois que je vois des nanas formidables craquer et que je ferme ma gueule, alors qu'en fait non, il faut que vous le sachiez.

Donc voilà je disais, je sais pas qui a besoin de lire ça : ce n'est pas de ta faute. CE N'EST PAS DE TA FAUTE. Ce n'est pas toi qui est trop exigeante en lui demandant de faire preuve de responsabilité, de faire des tâches basiques, de ramasser ses chaussettes ou de torcher les mômes. C'est pas toi qui n'a pas de patience, quand tu t'énerves parce que c'est au moins la vingtième fois cette semaine que tu dois passer derrière lui pour un truc débile qui prend pourtant deux minutes à faire comme débarrasser la table (toute la table). Ce n'est pas toi qui a un système de rangement incompréhensible. Ce n'est pas toi qui a oublié de mettre plein de trucs sur la liste des courses. Ce n'est pas toi qui doit t'excuser d'avoir craqué devant ton gamin parce que tu dois cumuler ton taf et l'école à la maison et tu ne t'en sors plus. Ce n'est pas de ta faute si la maison est en bordel, si le linge s'accumule, si le repassage n'est pas fait, si le repas n'est pas prêt à l'heure. Ce n'est pas de ta faute si "tu aurais dû partir/le quitter" mais tu n'oses pas, ne peux pas. Ce n'est pas de ta faute si ton enfant ou ton chat t'as vu pleurer. Ce n'est pas de ta faute si tu n'as plus la force.

Ce n'est pas de ta faute si on éduque les mecs à toujours penser à leur bon plaisir avant tout le reste. Si on leur interdit l'empathie. Si on les laisse se comporter comme des adolescents attardés. Si on les déresponsabilise. Si on considère qu'ils "aident" à la maison au lieu de faire leur part comme tout le monde. S'ils sont nés avec leurs parties génitales à l'extérieur de leur corps et que rien que pour ça, ils peuvent se dire qu'ils ont toujours raison. Ce n'est pas de ta faute à toi si tu dois subir ça au quotidien. Tu n'es pas seule. Tu ne devrais pas avoir à culpabiliser, tu ne devrais pas avoir à ressentir ça.

Je pense fort à vous, à qui on promet des princes charmants et qui se retrouvent avec juste un mec normal, mal élevé, qui croit que tout lui est dû. Je pense très fort à vous parce que je sais que pour vous, les deux mois qui viennent de se finir ont été très difficiles. Je ne sais pas si les événements de ces derniers mois vont lancer une révolution féministe sans égale, ou si on va recommencer à se poser devant la télé et regarder des pubs pour la lessive avec des meufs qui lavent du linge parce que c'est leur place. Tout ce que je sais, c'est que je pense à vous, je suis avec vous, vous êtes fortes et tout ça, ce n'est pas de votre faute.

Nota Bene :
1 - Si tu es un mec et que tu te sens concerné par ce texte, rappelle-toi que TU n'es pas la victime de la patriarchie dans laquelle nous vivons. Et ouais, pour une fois, on ne parle pas de toi. Mais remets-toi en question, ça aidera.

2 - Si tu es un mec et que tu es en colère après avoir lu ce texte tu as deux options : te remettre en question (je conseille vivement) ou me virer de tes amis FB (ce qui ne s'applique pas ici alors je sais pas, fermer la page et ne jamais revenir ?). Je le prendrais pas mal et même je t'avoue, ce sera un soulagement.

3 - Si tu es un mec et que tu t'apprêtes à me faire un #notallmen ou à chouigner que toi tu es gentil mais pourquoi les meufs veulent pas de toi ? franchement : ta gueule. On parle pas de toi.

4 - Si tu es une meuf et que tu as trouvé un mec qui est merveilleux formidable parce qu'il se comporte comme un être humain adulte normal, je suis très contente pour toi mais du coup aussi ta gueule, le #notallmen c'est pas uniquement relou chez les mecs.

Je rappelle cordialement que quand il s'agit de féminisme, j'ai la gâchette facile. Et vous virer de ma vie en ce moment ça fera juste plus de place pour les gens qui valent vraiment la peine que je les garde dans ma vie (et que je doive nettoyer un masque exprès pour les voir). (là aussi, je pense que ça s'applique moyen sur ce blog, on se connait pas et je vais pas nettoyer un masque pour vous hein. Mais je peux ban les commentaires débiles, ça j'ai le pouvoir de le faire.)

Donc juste : je suis vénère, j'en ai marre qu'on prenne les femmes autour de moi pour des connes, et je suis là pour leur montrer mon soutien. Faites-en en autant ou scrollez.

Posté par GreenBird à 21:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bienvenues sur le blog

« On ne naît pas femme : on le devient »
Simone de Beauvoir
1949 : Le Deuxième Sexe

 J'ai parfois quelques opinions, quelques mots de soutiens à partager, alors ils atterriront ici. Bienvenue à vous si vous aussi.

bannière-blog-féministe

 

Posté par GreenBird à 21:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]